Postes en recrutement

Appel à candidatures pour un poste de 1/2 ATER.

Prise de fonction au 01/09/2017.

Université de Nîmes – PROFIL DE POSTE DE ½ ATER 32ième section (2017/2018)

Contexte : Risque sanitaire émergent : la résistance aux antibiotiques

En dépit de l’utilisation extensive des antibiotiques et des programmes de vaccinations, les maladies infectieuses, particulièrement les infections bactériennes, restent toujours une cause majeure de mortalité dans le monde. En effet, en raison de l’utilisation massive et souvent intempestive des antibiotiques, les bactéries pathogènes ont pu développer des mécanismes de résistance contre la plupart des familles d’antibiotiques disponibles actuellement. Cette évolution a été particulièrement spectaculaire depuis une vingtaine d’années. La transmission possible des gènes codant pour les mécanismes de résistance entre différentes espèces bactériennes a provoqué l’émergence, notamment dans le milieu hospitalier, mais aussi en milieu communautaire de bactéries multirésistantes voire totorésistantes qui posent de manière croissante des difficultés en thérapeutique courante. L’émergence récente et continuelle de souches résistantes aux antibiotiques classiquement utilisés en clinique est ainsi un grave problème de santé publique. Parallèlement au développement d’une politique d’un usage raisonné des agents antibiotiques et de l’étude et du contrôle de leur dissémination dans l’environnement (eau, nourriture) permettant de prévenir la diffusion de ces résistances, et face au désengagement des industriels de ce secteur pharmaceutique, il devient urgent de découvrir de nouvelles stratégies.

1-Recherche. 

Spécialité : chimie organique et modélisation. L’ATER recruté(e) participera aux recherches de l’équipe CHROME EA7352 (Détection, Evaluation, Gestion de Risques Emergents et Chroniques).

Ses activités de recherche permettront de poursuivre notre travail de recherche dans l’un des axes prioritaires de l’Université de Nîmes sur le risque sanitaire :

  • Conception, synthèse et analyse de nouveaux agents antibactériens inhibiteurs d’enzymes essentielles à la viabilité cellulaire, ou d’adjuvants permettant de restaurer une sensibilité des bactéries aux antibiotiques existants.
  • Test de l’activité de ces composés sur des systèmes biologiques.

Dans cette optique, il (elle) sera amené à travailler avec les partenaires locaux (CHU, entreprises etc.), nationaux (Paris, Lille) ou internationaux (USA). Il (elle) participera aussi à l’exploitation des appareillages analytiques mi-lourds acquis (LC/MS, RMN, etc.)(enseignement et recherche).

Dans ce cadre, de très bonnes connaissances en modélisation moléculaire (« Structure Based Drug Design », « docking ») associées à une bonne expérience en synthèse organique polyfonctionnelle sont essentielles. Il (elle) exercera son activité de recherche à l’université de Nîmes.

2-Enseignement.

L’ATER recruté(e) effectuera également ses activités d’enseignement à Nîmes en chimie organique et en chimie-physique (L1, L2, L3 licence générale biologie).

Contacts :

Patrick MEFFRE (patrick.meffre@unimes.fr), Zohra BENFODDA (zohra.benfodda@unimes.fr).
Pour postuler : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_recrutement_ATER.htm

Les commentaires sont fermés.