RMN : installation d’un nouvel appareil d’analyse

L’université de Nîmes, en partenariat avec les collectivités locales, a acquis un spectromètre de RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) équipé d’un passeur d’échantillons.

Si des entreprises ou des laboratoires sont intéressés par l’utilisation de la RMN ou par une collaboration contacter Patrick Meffre

Ce spectromètre RMN 300MHz BRUKER est équipé d’une sonde QNP, d’une console AVANCE I et du logiciel TOPSPIN.

Nous sommes à la disposition entreprises ou institutions susceptibles d’avoir des besoins dans ce domaine et dont l’activité serait facilitée si elles disposaient d’un accès local, à ce type d’appareil. Plusieurs sociétés de tailles diverses se sont déjà montrées intéressées et soutiennent ce projet (AXENS, BIOMERIDIES, EREN, MGB Pharma, NEORPHYS, NOSOPHARM, ORIBASE PHARMA, PROTEUS, RHODIA, Laboratoire PHYTOCONTROL, NEORPHYS, SANOFI, SAUR).

Notre équipe serait susceptible d’apporter entre le court terme et le moyen/long terme les services suivants :

Enregistrements de spectres RMN (1H, 13C, 31P, 14N, 19F) de produits purs ou de mélanges.
– Aide à l’interprétation : vérification de structures chimiques.
– Aide à la détermination de structures et à la caractérisation par différentes spectroscopies de composés organiques ou organométalliques, naturels ou non.
– Analyses de mélanges et détermination de leur composition. Extraction de produits naturels et détermination de structure.
– Contrôle de la fabrication de produits chimiques ou pharmaceutiques.
– Synthèses organiques courtes ou à petite échelle. Activité de conseils ou de réalisation.
– Etablissement de collaborations en chimie et à l’interface chimie-biologie et chimie-environnement, notamment la plateforme biotechnologies localisé sur le site des Carmes de l’université de Nîmes.
– Formation et mise à disposition de « temps-machine » pour TPE/PME.

Si des entreprises ou des laboratoires sont intéressés par une utilisation de la RMN ou par une collaboration contacter Patrick Meffre

La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) est l’une des principales techniques d’analyse de composés organiques. On entend par analyse : détermination de structure chimique de composés purs ou en mélanges, détermination de la composition et caractérisation de mélanges de composés organiques et de produits naturels.

Il s’agit de l’acquisition et de l’implantation sur le site des Carmes de l’université de Nîmes d’un appareil de spectroscopie par Résonance Magnétique Nucléaire (RMN 300 MHz) de type professionnel pour effectuer des analyses de composés organiques liquides ou solides en solution dans un solvant (dite RMN « liquide »).

Il ne s’agit pas de RMN du solide ni de RMN in vivo. Les noyaux concernés (sondes) sont le proton 1H, le carbone 13C, le phosphore 31P ou l’azote 14N, le fluor 19F.
Les domaines d’activité concernés peuvent être assez larges de la chimie organique de synthèse, la pharmacochimie, la cosmétique, la chimie vétérinaire, l’agroalimentaire et l’environnement, les biotechnologies (tous domaines où interviennent des produits organique naturels ou non naturels ou même des sels organiques de masse molaire inférieure à 600), en recherche et/ou développement.

Les commentaires sont fermés.